Club: la géologie de Percé

Bonjour les apprenti-e-s scientifiques!

L’Été 2018 est terminé, mais bonne nouvelle, Agathe a interrompu son exploration des Géoparcs mondiaux UNESCO à travers le monde pour prendre de petites vacances…….  à Percé !

À notre grand bonheur, elle n’a pas pu s’empêcher de redécouvrir la géologie du coin et quelques-uns des superbes géosites de son Géoparc préféré. 🙂

Allons voir ce qu’elle a visité!

(Photo : Isabelle Cyr-Parent)

 

Le géosite du Parc Logan

Il y a un Géosite peu connu, mais très apprécié de notre chère géologue, le Parc Logan. Mais qu’est-ce que cette grosse roche située à côté de la caisse populaire de Percé, a de si particulier ?

Premièrement, cet affleurement rocheux fait partie des plus vieilles formations géologiques présente sur le territoire du Géoparc. Elle fut formée au Cambrien supérieur, il y a environ 489 à 501 millions d’années avant aujourd’hui !

Le parc a également été baptisé ainsi en l’honneur de Sir William Edmond Logan, le connais-tu ?

Logan est un géologue né à Montréal en 1798. En 1842, il fut le premier directeur de la Commission géologique du Canada, la plus ancienne organisation scientifique du pays. C’est lui qui a conçu les premières cartes géologiques du Canada et c’est à Percé qu’il fit son premier terrain d’étude, en 1843.

La géologie de Percé a fasciné beaucoup de scientifiques comme Agathe et Logan dans l’histoire. Pas étonnant que les habitants de ce territoire se sont unis pour créer un Géoparc aujourd’hui reconnu internationalement !

 

La faille Leroy

Ce géosite est spécial puisqu’il permet d’observer facilement un phénomène géologique très particulier, une faille ! Il s’agit d’une fracture de l’écorce terrestre engendrée par des contraintes ou des forces appliquées à une certaine unité de volume. Sur ce site, on voit bien que les différentes couches rocheuses ont été décalées par une cassure, qui est due à une contrainte de force extensive.

Par la simplicité de sa structure, cette faille normale est un très bon outil pour comprendre le phénomène. Il a été découvert par une stagiaire en géologie du géoparc, Caroline Leroy. Tu l’auras compris, le géosite porte son nom !

 

Le petit mont Sainte-Anne

Cet endroit est très spécial puisqu’il regroupe plusieurs géosites associés à la formation de Bonaventure. Ces roches, formées il y a environ 330 millions d’années, sont principalement constituées de conglomérats et de grès.

La roche du mont Sainte-Anne, comme les autres roches de la région, a subi le passage d’énormes glaciers il y a plusieurs milliers d’années. L’épaisseur de la glace pouvait atteindre 2km ! C’est très lourd, si lourd que ce poids et l’érosion liée au déplacement de ces énormes masses de glaces, ont façonné le paysage actuel de Percé.

Savais-tu que ? … Un conglomérat est une roche sédimentaire majoritairement constituée de fragments de roche de plus de 2mm issus d’autres formations géologiques et liés ensemble par un ciment. Ces cailloux arrondis renferment un échantillon de l’histoire géologique de la région avant 330 millions d’années!

Église St-Michel de Percé, vue sur la plateforme vitrée suspendue du Géoparc et La Table à Roland.

Le trou sans fond

L’origine de cette énorme cavité qui se développe sur plus de 100m est probablement associée aux passages des glaciers. Aujourd’hui, cette grotte a un rôle très important pour l’environnement de Percé puisqu’elle sert d’abris à une population de chauves-souris durant leur hibernation.

Savais-tu que?  Il y a plusieurs espèces de chauves-souris en péril au Québec. Ces mammifères volants sont attaqués par un champignon qui provoque le syndrome du museau blanc. Le syndrome est encore mal compris, mais le parasite qui s’installe sur la peau des chauves-souris semble augmenter leurs épisodes de réveil lors de l’hibernation. Les chauves-souris épuiseraient donc leurs ressources et leurs énergies, ce qui peut entraîner la mort. Il est très important de protéger les habitats des chauves-souris, surtout qu’elles mangent beaucoup d’insectes 😉  C’est pourquoi l’organisme SOS Bat est venu au Géoparc mondial Unesco de Percé en mai dernier. L’organisation a pu confirmer la présence de chauves-souris au niveau du Trou sans fond.

 

La Forêt magique

La Forêt magique est tout simplement…. magique ! Son décor mystérieux à la Harry Potter est directement lié à la géologie des lieux. Une cédrière a pris place dans ce canyon qui correspond probablement à un fossé d’effondrement. Sur les blocs détachés des falaises qui l’entourent, des thuyas occidentaux et des tapis de mousse ont pris place grâce au climat plus frais et humide que dans le reste du mont Sainte-Anne. Il s’agit d’un bel endroit pour observer de près les conglomérats de la formation de Bonaventure.

(Photo : Marie-Claude Costisella)

 

Il reste tellement d’endroits exceptionnels à découvrir sur le territoire du Géoparc mondial UNESCO de Percé !
Et ce n’est pas fini, car Agathe s’est assurée d’avoir des alliés du Géoparc sur le terrain, pour t’aider à explorer les trésors cachés de Percé par de belles randonnées guidées.

Si tu as des questions, n’hésite pas à m’écrire : club@geoparcdeperce.com

Pour en savoir plus :

http://geoparcdeperce.com/

À bientôt,

Isabelle 🙂

Écrivez un commentaire

Your email address will not be published.